Le Prix Nobel de la Paix appelle à la paix au Proche-Orient

Publié le par Cohérence et Espoir 94


L'ex-président et médiateur finlandais Martti Ahtisaari, qui recevait le prix Nobel de la paix mercredi 10 décembre à Oslo, a affirmé qu'aucun conflit n'était insoluble, pas même au Proche-Orient. "Tous les conflits peuvent être résolus et il n'y a aucune excuse pour les laisser s'éterniser", a-t-il déclaré dans son discours d'acceptation du Nobel.


(Sur la photo : le testament d'Alfred Nobel instituant le prix qui porte son nom et les médailles afférentes).



Vétéran du travail pour la paix, le diplomate finlandais, 71 ans, a été récompensé pour ses nombreuses médiations, notamment dans la province indonésienne d'Aceh, en Namibie et dans les Balkans. Dans une allusion au changement de locataire de la Maison Blanche, M. Ahtisaari a appelé le président élu Barack Obama à accorder "une haute priorité au conflit du Moyen-Orient durant la première année de son mandat".



"LES RELIGIONS ELLES-MÊMES SONT PACIFIQUES"

Selon M. Ahtisaari, la clé au Proche-Orient réside aussi dans l'implication de l'Union européenne, de la Russie et de l'ONU et passe par un accord global "allant d'Israël et la Palestine à l'Irak et l'Iran". "Si l'on veut obtenir des résultats durables, nous devons considérer l'ensemble de la région", a-t-il affirmé. "On ne peut pas continuer, année après année, à simplement prétendre que l'on fait quelque chose pour aider à débloquer la situation au Proche-Orient. Il faut aussi qu'on obtienne des résultats", a-t-il ajouté.Applaudi par une prestigieuse assemblée, comprenant la famille royale norvégienne, M. Ahtisaari a récusé l'idée selon laquelle ce conflit était dû à la religion. "Les religions elles-mêmes sont pacifiques : elles peuvent aussi être une force constructive pour la paix", a-t-il affirmé.

Commenter cet article