Le développement actuel d'Internet en France

Publié le par Cohérence et Espoir 94

Le Monde.fr

En 2008, l'usage d'Internet s'est encore accru dans la société française, surtout grâce aux offres "triple play" qui permettent d'accéder à Internet, au téléphone et à la télévision avec la même connexion. Le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc) a rendu publics, mercredi 10 décembre, les résultats de son enquête sur la diffusion des technologies de l'information et de la communication dans la société française, réalisée pour le compte de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) et du Conseil général des technologies de l'information (CGTI).



L'enquête du Credoc a été réalisée en juin 2008, pour la neuvième année consécutive. Un échantillon représentatif de 2 221 personnes de 12 ans et plus a été interrogé au cours d'entretiens en face à face.


Trois intervenants et acteurs prépondérants du déploiement de la fibre en France : Yves Parfait d'Orange, Pierre Manigne de SFR et Olivier de Baillenx de Free.

Ainsi, 67 % des Français de plus de 18 ans disposent d'un ordinateur à domicile contre 64 % en 2007. Parmi eux, quasiment tous sont connectés à Internet, puisque 58 % (contre 53 % en 2007) des personnes interrogées déclarent disposer d'une connexion. Le bas-débit a quasiment totalement disparu : seulement 2 % des Français l'utilisent encore. L'écrasante majorité des internautes dispose ainsi d'une connexion ADSL, souvent associée à une offre "triple play".



Ce sont les plus de 60 ans et les Français les plus pauvres qui sont les moins connectés. Ainsi, seuls 14 % des plus de 70 ans et un tiers des personnes qui appartiennent à un foyer disposant d'un revenu mensuel inférieur à 900 euros disposent d'une connexion à leur domicile.



LE RETOUR DE LA TÉLÉPHONIE FIXE

Autre constat, l'Internet sur téléphone portable ne progresse toujours pas. Seulement 6 % des possesseurs de téléphone portable déclarent l'utiliser pour aller sur Internet, et encore moins pour regarder la télévision (2 %).



L'année 2008 est également marquée par le retour de la téléphonie fixe. Alors que le nombre de personnes qui disposent d'une ligne fixe ne cessait de reculer depuis 1997, il est remonté pour la première fois à 85 % de la population cette année. C'est encore une fois le développement des offres "triple play", qui passent par une ligne fixe, qui explique ce retour. A contrario, la téléphonie par ordinateur, via des logiciels comme Skype, plafonne à moins d'un Français sur dix. La téléphonie mobile progresse encore, avec 78 % des personnes interrogées qui déclarent posséder un téléphone portable, trois points de plus que l'année dernière.



Le "triple play" fait également sentir ses effets sur la télévision : 17 % des Français déclarent recevoir la télévision par ADSL contre seulement 10 % l'année dernière. Associée à la hausse de la réception par Télévision numérique terrestre (TNT), qui est reçue par un tiers des Français en 2008, ce mode de diffusion ronge progressivement les parts de marché de la réception hertzienne, descendue à 68 % en 2008.



Enfin, l'étude revient sur les pratiques des internautes français. Plus de sept millions de Français (14 % de la population) auraient un blog ou un site Internet en 2008. Le taux monte même à 53 % chez les adolescents. Par ailleurs, Une personne sur quatre déclare avoir téléchargé de la musique en 2008, un chiffre certainement en dessous de la réalité, la plupart des téléchargements étant illégaux. Les Français sont aussi de plus en plus nombreux à faire des achats sur Internet (38 %), mais l'utilisation de la télé-administration (notamment la déclaration de revenus en ligne) s'est stabilisée en 2008.



Malgré cette progression des usages, les Français restent parfois sceptiques sur certaines évolutions apportées par le Web. Interrogés sur leur média préféré pour suivre l'actualité, ils placent la télévision largement en tête (64 %), loin devant la radio (13 %), la presse écrite (11 %) et Internet (10 %).



Jean-Baptiste Chastand
Réagissez à cet article

Publié dans Politique Economique

Commenter cet article