Bilan des élections partielles de Janvier 2010

Publié le par Cohérence et Espoir 94

Vous voudrez bien excuser les erreurs qui pourraient s'être glissées.
En janvier 2010, ce sont trois cantonales et deux municipales qui se sont déroulées.

Il serait relativement téméraire d'en tirer des conclusions définitives, vu la faiblesse de l'échantillon et certaines conditions spécifiques.

Concernant les sièges, il n'y a pas eu de changement dans le rapport de forces entre 2008 et 2009.

Sur les trois cantonales, la gauche en remporte deux et la droite une. Cependant, le siège détenu par le PCF à Sore (40) revient logiquement au PS, le canton de ST-Martin de Valamas (07) reste au Divers Gauche et l'UMP garde le canton d'Aurillac IV (15).

Sur les deux municipales, la commune de Luisant (28) reste à droite et celle de Guise (02) à gauche.

Cependant, cette apparente stabilité cache quelques éléments intéressants:

Tout d'abord, un élément a disparu et nous ne pouvons que nous en réjouir pour la démocratie. En effet, dans le canton de Sore comme dans la commune de Guise, il n'y avait pas eu de candidat ou de liste alternative en 2008. cette fois-ci, ce fut le cas. Vu cette situation anormale de 2008, le résultat total de la gauche est cette fois-ci mécaniquement amoindri, ce qui nous oblige à regarder les situation une à une.

Concernant les cantonales,, celle de Sore, où le sortant communiste n'avait dû son élection qu'à l'absence d'un autre candidat. Il cède au PS le siège. celui-ci est élu au 1er tour avec 59,40%. Le candidat communiste réussit 19,92% ce qui porte le score de la gauche à près de 80%!

Sur la cantonale de ST-Martin, il n'aura fallu qu'un tour pour que le candidat de gauche l'emporte avec 51,82% des exprimés contre 49,53% en 2004. (et 4,52% pour le PCF)

Sur le canton d'Aurillac IV, le candidat de la droite obtenait au 1er tour de décembre 2008 53,60% et au second tour 57,09%. cette fois-ci, il recueille 43,68% au 1er tour et 51,56% au second. En prenant les voix du divers droite (11,61%), la droite recueillait 55,29% au premier tour et tombe à 51,56% au second.
Pendant ce temps, le candidat PS qui obtenait en décembre 2008 46,40% au 1er tour et 42,81% au second, rassemble cette fois-ci 32,58% (Verts 8,72%, PCF 3,39%) ce qui faisait 44,70%, mais arrive à 48,44% au second tour.

Sur les cantonales, nous observons donc à droite une prédominance actuelle incontestable de l'UMP mais une difficulté très réelle de rassemblement au deuxième tour.
A gauche, le PS et divers gauche progressent légèrement, et le rassemblement à gauche semble se faire assez facilement.

Concernant les deux municipales: celle de Guise où la liste Divers gauche était seule en lice en 2008, elle obtient cette fois-ci
57,09% contre une liste "apolitique".

Enfin, dans la municipale de Luisant (28), la liste Divers-gauche en progression constante (2008 1er tour: 25,53%, 2ème tour 30,18%, 2010 1er tour: 29,07% 2ème tour 37, 55%.

Par contre à droite, si la liste UMP du maire sortant se maintient bien ( 2008 1er tour: 34,05%, 2ème tour 43,76%, 2010 1er tour: 38,27% 2ème tour 43,40%), par contre les listes divers-droite faisaient nettement mieux en 2008 qu'en 2010 ( 40,41% au 1er tour 2008 et 26,06% au second tour contre 20,88% au 1er tour et 19,05% au 2ème tour de 2010). Il apparaît que les électuers de la liste (Divers) aient voté pour la liste de gauche.

Il ressort donc bien que là aussi la gauche rassemble bien alors que la droite a plus de difficultés au deuxième tour.

Cette situation compliquée pour la droite risque vraisemblablement d'empirer vu le combat entre Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin.

Publié dans Elections

Commenter cet article