Crise : Hollande interpelle Sarkozy

Publié le par Cohérence et Espoir 94

Le Président de la République "doit prendre la mesure de ce qui se produit" au lieu de montrer "de la rigidité, de l'inertie et du dogmatisme", selon François Hollande. Dans un entretien devant paraître samedi dans Le Parisien/Aujourd'hui en France, l'ancien Premier secrétaire du PS déclare que le chef de l'Etat "donne le sentiment de ne rien craindre du tout, ni la colère et l'exaspération exprimées dans les manifestations, ni les prévisions de l'Insee (...) et doit prendre la mesure de ce qui se produit".

"Là où les Français attendent de la rapidité, de la réactivité, du pragmatisme, ils font face à de la rigidité, de l'inertie et du dogmatisme", poursuit François Hollande. L'ancien responsable socialiste suggère à Nicolas Sarkozy "d'agir en remettant en cause son bouclier fiscal, en suspendant la défiscalisation des heures supplémentaires, en octroyant une prime de 500 euros aux 10 millions de Français les plus fragiles, en soutenant les entreprises qui préservent l'emploi et en pénalisant financièrement celles qui licencient alors qu'elles font des bénéfices".

"Il faut supprimer les avantages fiscaux qui n'ont pas lieu d'être pour les réorienter vers l'investissement des entreprises et la consommation des ménages", poursuit François Hollande. "A quoi ça sert de baisser la TVA à 5,5% pour les restaurateurs quand les caisses sont vides? A quoi ça rime de supprimer la taxe professionnelle quand Nicolas Sarkozy prétend qu'il n'a plus d'argent pour soutenir le pouvoir d'achat. Sa politique n'est pas seulement injuste, elle est incompréhensible", déclare encore l'ancien premier secrétaire du PS.

Publié dans Parti Socialiste

Commenter cet article