Augmentation record du chômage en janvier 2009

Publié le par Cohérence et Espoir 94

Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie 1, baromètre qui recense les personnes à la recherche d'un emploi à temps plein et à durée indéterminée, a explosé en janvier, progressant de 90 200 par rapport à décembre (+ 4,3 %) et de 15,4 % comparé à janvier 2008, pour s'établir à 2,204 millions, a annoncé, mercredi 25 février, le ministère de l'emploi. Il s'agit d'une augmentation sans précédent, qui bat le précédent record atteint en novembre 2008, explique Claire Guélaud, journaliste au Monde :


Les allocations chômage sont revalorisées de 2,5 %, un niveau inférieur à l'inflation, pour les quelque 1,7 million de demandeurs d'emploi indemnisés par les Assedic.


Un peu plus tôt dans la journée, une source gouvernementale avait confié au Monde qu'une augmentation d'environ 90 000 chômeurs de plus en janvier serait annoncée, confirmant ainsi une information donnée un peu plus tôt par la chaîne LCI.



Selon les chiffres de mercredi, le nombre d'offres d'emploi déposées au Pôle emploi a chuté de 15,4  % par rapport à décembre 2008 et de 29,3 % comparé à janvier 2008. Le nombre de demandeurs d'emploi de catégories 1, 2 et 3 hors activité réduite, recouvrant les personnes disposées à accepter y compris un temps partiel, un CDD ou un intérim, a quant à lui augmenté de 4,1 %, à 2,298 millions.


"ENTRE 400 000 ET 450 000 SUPPRESSIONS D'EMPLOIS EN FRANCE EN 2009"

Sur l'ensemble de 2008, le chômage a augmenté de plus de 215 000 personnes (10,2 %), soit la plus forte hausse depuis 1993. Avant la publication des chiffres de janvier, l'Unedic, qui a fusionné avec les Assedic pour former le Pôle emploi, prévoyait 282 000 chômeurs de plus cette année



"Ce n'est qu'un début", souligne Jean-Christophe Caffet, économiste chez Natixis. "D'après nos estimations, il devrait y avoir entre 400 000 et 450 000 suppressions d'emplois en France en 2009". "On va avoir des chiffres comme ça sur plusieurs mois", a quant à lui déclaré le secrétaire d'Etat à l'emploi Laurent Wauquiez sur France 3.



Invité de LCI en début de journée, le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, avait dit craindre des chiffres plus mauvais en janvier qu'en décembre. "Nicolas Sarkozy ne l'a pas caché, nous sommes au cœur de la crise, nous avons encore des mois  difficiles, c'est la raison pour laquelle il a demandé au gouvernement et aux partenaires sociaux de mettre en place les moyens de venir en aide sur le plan financier à ceux qui se trouvent privés d'emploi momentanément ou au chômage partiel", a-t-il ajouté.


Le Monde.fr avec AFP

Publié dans Politique Economique

Commenter cet article