Obama élu par le congrès et programme économique

Publié le par Cohérence et Espoir 94


   
 

S'il a refusé de s'étendre sur les problèmes internationaux avant son investiture, Barack Obama ne s'est pas privé, ces derniers mois, d'évoquer la situation économique du pays.



Alors qu'il doit prendre les rênes du pays le 20 janvier, il a tenu, jeudi 8 janvier en Virginie, un discours exposant certaines des mesures de son plan de relance pour remettre à flot l'économie des Etats-Unis.




Obama officiellement élu par le Congrès

Le Congrès américain a officiellement proclamé la victoire de Barack Obama à l'élection présidentielle, jeudi, après le dépouillement des bulletins des grands électeurs. M. Obama a remporté 365 voix sur 538 contre 173 à John McCain.



Les votes pour le futur vice-président ont également été décomptés et le colistier de M. Obama Joe Biden a été proclamé vice-président. –(AFP)



Concrétisant une de ses promesses de campagne les plus populaires, il a annoncé une baisse d'impôts de 1 000 dollars à 95 % des ménages américains, de façon à inciter les familles à "se remettre à dépenser". Il a également prévu plusieurs mesures écologiques, comme le doublement de la production d'énergies nouvelles en trois ans, et l'amélioration de l'efficacité énergétique de deux millions de bâtiments fédéraux pour susciter "la création d'une économie fondée sur une énergie propre".



"Si rien n'est fait, la récession pourrait se prolonger pendant des années. Le taux de chômage pourrait dépasser 10 %", a-t-il prévenu, mettant en garde contre tout atermoiement quant à l'adoption de son plan de relance, chiffré à 775 milliards de dollars pour les deux prochaines années. Ce plan consiste pour 40 % en des réductions d'impôts.



MODERNISATION DES INFRASTRUCTURES

Son équipe de transition travaille avec les dirigeants du Congrès pour l'adoption au plus vite de ce plan de relance, qui outre les baisses d'impôts, prévoit le financement d'infrastructures, un relèvement des allocations de chômage, la transformation des dossiers médicaux en format électronique et l'élargissement du réseau Internet à haut-débit. Il a également promis de moderniser des "dizaines de milliers" d'écoles, collèges et universités publiques en les équipant de nouvelles classes, laboratoires et bibliothèques. De même veut-il à travers tout le pays rénover les écoles et réparer ponts, routes et autres infrastructures "en mauvais état"



Le président élu espère faire adopter son plan d'ici à la mi-février, alors que les derniers chiffres de l'économie sont plus mauvais que prévu, avec notamment le déficit de 1 200 milliards de dollars à l'issue de l'année fiscale 2009 (8,3 % du PIB). Et même si son plan augmentera encore les déficits, prévient M. Obama, "il est tout aussi certain que ne pas en faire assez, ou ne rien faire du tout, conduirait à un plus grand déficit d'emplois, de revenus, et de confiance dans notre économie".


Commenter cet article