Bilan des élections cantonales sur 2008 et bilan global

Publié le par Cohérence et Espoir 94



Pendant l'année 2008 ont eu lieu 41 élections cantonales partielles dans le pays. Ces 41 cantons sont très disparates allant de 1.221 habitants à 50.536 se rapportant à tout type de communes. Les élections précédentes avaient eu lieu en 2004 ou pour quelques-unes en 2008 lors des élections cantonales générales.



Au contraire du bilan des élections législatives et municipales partielles de 2008, le bilan des élections cantonales partielles si l'on se réfère uniquement à un bilan en terme de cantons est légèrement favorable à la droite par rapport. En effet, la gauche avait 25 sièges sur 41 et la droite 15. A l'issue de  ces élections partielles, la gauche n'a plus que 24 sièges et la droite 16 (le Modem 1).


Le PS avait 19 sièges, il en conserve 16 et en gagne 2, mais en perd  3.
Les Radicaux de Gauche avaient 3 sièges, en conservent 2 et en perdent 1.
Les Divers Gauche avaient  3, ils en perdent 2, mais en gagnent 3.


Le MoDem avait 1 siège, mais le perd. Par contre il en conquiert 1 au détriment de l'UMP


A droite, l'UMP avait 12 sièges, elle n'en conserve que 7 et en gagne seulement 1 au détriment du PS.
Par contre, les Divers Droite qui n'avaient que 3 sièges les conservent et en gagnent 5 au détriment de l'UMP, mais aussi des divers gauche et des radicaux de gauche.


Ne s'en tenir qu'à ces données serait largement trompeur!


En effet, un premier mouvement important peut être vu même en restant sur le plan du calcul en terme de cantons. Si le PS reste de loin la force politique dominatrice à gauche, à droite les élus locaux ont tendance à fuir le "logo" UMP pour ne pas subir le discrédit de la politique gouvernementale. Ainsi, l'UMP perd 4 cantons, en cède deux à la gauche et deux vont aux "divers droite".


Ces divers droite passent de trois sièges (tous conservés) à huit sièges (5 sièges gagnés) au détriment de l'UMP (2 sièges), des radicaux de gauche, des divers gauches et du MoDem, c'est à dire de partis qui n'expriment pas d'opinions tranchées. par contre, rien n'est gagné contre une gauche claire où il y a un affrontement plus net.  De ce point de vue, il y a eu un basculement dans un canton entre le PS et l'UMP, compensé par  un basculement de l'UMP vers le PS.


Le MoDem perd son unique siège au profit d'un Divers Droite, mais en gagne un  contre l'UMP.



Si on regarde maintenant les élections partielles en voix, les résultats sont très différents.


Il faut tout d'abord souligner le taux extraordinairement faible de la participation qui plonge à des records. Alors qu'aux élections cantonales générales, le taux de participation était en moyenne de 62,47%, il plonge aux partielles à 29,10%!!!  Plus forte encore en zone urbaine, l'abstention est largement majoritaire en zone non-urbaine.



Sur les 41 cantons, la gauche obtenait en moyenne 47,66% des exprimés, la droite 48,04%, et le MoDem et divers et écologistes 9,42% aux élections cantonales générales. Le PS représentait 27,66%, l'UMP 25,58% , le FN 11, 79%, tandis que le MoDem atteignait 8,34%. Les Divers droite 10,37% et le PCF 5,38%.



A l'issue des élections partielles la gauche montait à 50,44%, la droite tombait à 42,81% et le Modem et divers arrivaient à 6,24%. A gauche, le PS progressait à 31,57%,  comme le PCF à 7,67% et les divers gauche à 6,96%. desservis par leurs faibles implantations,  l'extrême-gauche, les Verts et les radicaux de gauche regressent nettement.


A droite, l'UMP recule à 24,17% (-1,41%), les divers droite montent à 13,68% (+3,31%), mais cela ne suffit pas à combler le véritable effondrement du Front National qui passe de 11,79% à 3, 96%!

Le MoDem et divers sont faiblement présents et tombent logiquement de 9,42% à  6,74%.

Le bilan global de ces élections montre une légère poussée de la gauche, le plus souvent en faveur du PS, mais aussi vers le PCF et les Divers gauche une résistance importante de la droite gouvermentale qui n'hésite à se transformer en "apolitique" et un effrondrement qui ne peut que nous réjouir du N.

Publié dans Institutions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article