La télévision d'Etat turque lance une chaîne entièrement en kurde

Publié le par Cohérence et Espoir 94



Une chaîne de la Radio-télévision d'Etat turque (TRT) devait commencer jeudi soir à émettre entièrement en kurde, une première en Turquie qui espère intégrer l'Union européenne (UE) et où l'usage de cette langue était autrefois interdit.



La TRT-6, la sixième chaîne généraliste de la télévision publique, diffusera des films, des documentaires, des séries et des émissions musicales 24 heures sur 24.



Une cérémonie officielle était prévue dans la soirée dans un grand studio d'Ankara pour marquer le lancement de cette chaîne. Depuis plus d'une semaine, des émissions test ont déjà été réalisées.



L'"objectif principal est de refléter la diversité culturelle de la Turquie", a annoncé la chaîne, répondant ainsi à une exigence de longue date de l'UE en faveur de la communauté kurde de Turquie qui compte environ 12 millions de personnes sur 71 millions d'habitants.



Pour augmenter ses chances d'adhérer un jour à l'Union, la Turquie a levé en 2002 les restrictions pesant sur l'usage du kurde dans le paysage audiovisuel turc.



La nouvelle chaîne est dirigée par un diplomate et commencera par émettre en kurmanci, dialecte kurde majoritaire en Turquie.



Selon les autorités turques, cette nouvelle chaîne pourrait contribuer à contrer l'influence de Roj-TV, la chaîne pro-PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan, interdit) qui émet du Danemark malgré les protestations d'Ankara, et qui est reçue dans le sud-est turc, peuplé majoritairement de Kurdes, grâce aux antennes paraboliques.



Cependant les milieux politiques kurdes ont accueilli cette chaîne publique avec prudence dénonçant une manoeuvre du gouvernement à trois mois d'élections municipales que le Parti de la justice et du développement (AKP) au pouvoir veut absolument remporter dans les régions kurdes.



De retour d'un voyage en Syrie et Jordanie où il a évoqué les opérations meurtrières d'Israël dans la bande de Gaza, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, chef de l'AKP, a souhaité, en kurde, devant les journalistes, "bonne chance" à la chaîne, a rapporté l'agence de presse Anatolie.



Le PKK mène depuis 1984 une lutte armée autonomiste contre les forces d'Ankara. Les combats ont fait 44.000 morts.

Commenter cet article