Bilan des Elections Législatives partielles de 2008

Publié le par Cohérence et Espoir 94




Depuis le début de l'année 2008, 8 élections législatives partielles ont eu lieu dans 7 circonscriptions (puisque dans une circonsription, on a voté deux fois); Le nombre d'électeurs concernés atteignait un peu plus de 600 000 électeurs, soit environ 1,50% de l'électorat français.


Il s'agissait des circonscriptions suivantes: 5ème circonscription des Alpes Maritimes, 1ère de l'Eure et Loire(2 fois), 8ème de la Gironde, 1ère de la Marne, 11ème du Rhône, 5ème de la Vendée et  12ème des Hauts de Seine. Elles ont lieu en Janvier, Février, Avril, Mai, Juin, Septembre, Novembre et Décembre. Relativement bien réparties sur le territoire et mélangeant circonscriptions urbaines et de campagne, elles étaient toutes détenues à l'issue des élections législatives de Juin 2007 par l'UMP et la droite villiériste (pour celle de la Vendée).



La participation s'était élevée à 61,92%. La droite (UMP+Villiériste) représentaient à ces élections 49,06 % des voix exprimées en moyenne  . Le Front national réalisait 3,77%. Le MoDem obtenait  9,27% des voix. Le PS atteignait 23,94%, loin devant les Verts (4,04%), les candidats d'Extrême-gauche (3,10%). Le PCF qui n'était représenté que dans 5 circonscriptions obtenait un modeste 1,96%.



A l'issue de ces élections législatives partielles de 2008, la droite conservait 6 des 7 circonscriptions, mais perdait la 8-ème circonscription de la Gironde. En février, elle perdait la 1ère circonscription d'Eure et Loire qu'elle regagnait en septembre 2008.



Au premier tour de ces élections législatives partielles, la participation chutait à 34,9%, soit 27% de moins qu'aux élections générales de 2007. Au deuxième tour, la participation montait légèrement à 37,4%.



La droite (UMP et Villérieriste ) réalisait 45,03%, le PS 33,51%, le MoDem 5,27 (présents sur 3 circonscriptions sur 7), Le PCF 4,19 (présents sur 6 circonscriptions), Le FN 2,89%, Les Verts 1,27% (présents sur 3 circonscriptions) et l'extrême gauche 3,00 (présente sur 6 circonscriptions).



La droite perd 4,03%, Le FN perd 0,88%, les Divers Droite 1,94%, Le Modem perd 4%, le PS gagne 9,43%, les Verts perdent  2,77%,  le PCF gagne 2,23%, et l'extrême-gauche perd 0,10%.



La tendance à la bipolarisation s'accentue nettement puisqu'à gauche, le PS obtient en moyenne 33,51% sur 41,97% de la gauche, l'UMP/Villiériste 45,06%  sur  49,81% de la droite, le MoDem obtenant 5,29%. Le PCF est le seul à augmenter nettement en dehors des deux grands partis dominants.


Il est clair que la désunion à gauche dans la 1ère circonscription de l'Eure et Loire a coûté le siège de député en septembre 2008, alors que le rassemblement le lui avait fait gagner ce siège en Février 2008. Par contre, la désunion à droite dans la 1ére circonscription de la Marne n'a pas eu cette conséquence.



Les aléas de la vie interne du PS ne semblent pas avoir eu de conséquences dans les deux  dernières élections de Gironde et de la Marne.



La tendance lourde est clairement orientée vers un refus de la politique gouvernementale et une montée du PS (et du PC).

Les résultats peuvent être consultés sur le site du ministère de l'Intérieur.


Publié dans Institutions

Commenter cet article