Barack Obama compose son équipe en matière d'environnement

Publié le par Cohérence et Espoir 94

Barack Obama aurait choisi le prix Nobel de physique Steven Chu, un partisan affirmé de la recherche d'énergies renouvelables et alternatives, pour occuper le poste de secrétaire à l'énergie, rapportent jeudi 11 décembre, plusieurs médias américains. Selon les quotidiens Washington Post et Los Angeles Times, le président élu a également choisi trois personnalités politiques expérimentées favorables aux mêmes idées pour occuper des postes ayant trait à l'environnement.



Steven Chu, fils d'immigrants chinois passé par l'université Stanford, en Californie, a été lauréat du Nobel de physique en 1997 pour ses travaux sur "les méthodes de refroidissement et de capture d'atomes par laser". Directeur du Laboratoire national Lawrence Berkeley depuis 2004, il s'est spécialisé dans le changement climatique. Selon le site Internet du laboratoire, il souhaite en faire "le leader mondial de la recherche d'énergies renouvelables et alternatives, en particulier la recherche de sources d'énergies neutres en carbone". Le site le décrit comme "un partisan de longue date de la recherche de solutions scientifiques au changement climatique".



"DES GAINS POUR L'ENVIRONNEMENT"

Selon des sources anonymes au sein du Parti démocrate citées par les deux quotidiens, M. Obama a choisi Carol  Browner, qui fut responsable de l'Agence de protection de l'environnement (EPA) sous la présidence Clinton, pour occuper un poste supervisant l'ensemble de la politique en matière d'énergie, d'environnement et de climat. Mme Browner a également travaillé au côté de l'ancien vice-président Al Gore, devenu militant de la cause environnementale, lorsqu'il était sénateur.



Le président élu aurait décidé de nommer à la tête de l'EPA Lisa Jackson, ancienne directrice de l'agence de protection de l'environnement du New jersey. Nancy Sutley, adjointe au maire de Los Angeles chargée de l'énergie et de l'environnement, présidera, elle, le conseil de la Maison Blanche sur la qualité environnementale, selon les mêmes sources.




Les organisations de défense de l'environnement ont applaudi ces choix, estimant que cela montrait la détermination de M. Obama à se tourner résolument vers les énergies renouvelables et la réduction des émissions de CO2. Ce sont "des gains pour l'environnement", a estimé dans le Los Angeles Times Frances Beinecke, présidente du Conseil de défense des ressources nationales, estimant que la création du poste de Carol Browner "montre clairement que l'impulsion va venir de la maison Blanche " en matière d'énergies alternatives. M. Obama devrait annoncer ces nominations d'ici à la fin de la semaine, selon les mêmes sources.

Commenter cet article