"Si je gagne, je tendrai la main à Ségolène"

Publié le par Cohérence et Espoir 94

 



 
 

13 : 00 - Aubry : "Si je gagne, je tendrai la main à Ségolène"
Pour Martine Aubry, le "renouvellement" aura lieu au PS quel que soit le résultat du vote des militants, l'élection d'une femme à la tête du parti constituant en soit "une révolution".  Ce renouvellement aura lieu "aussi et peut-être surtout" par "la mixité que je m'engage à faire partout, par de nouveaux visages, par le renouvellement des générations", a-t-elle ajouté. "Si je gagne, je tendrai la main à Ségolène, ce sera la première à qui je passerai un appel pour lui dire : nous ne sommes pas rassemblées sur la même ligne politique mais nous devons être unies pour les Français", a-t-elle réaffirmé. "Si je perds, j'attendrai qu'elle me passe un coup de téléphone et moi, je travaillerai toujours pour mon parti", a-t-elle assuré.



12 : 15 - Royal lance un appel aux partisans de Benoît Hamon
Ségolène Royal s'est présentée vendredi comme "la garantie de ce changement, de cet ancrage à gauche, mais aussi de l'ouverture sur toutes les idées neuves" à laquelle aspirent les militants, notamment "celles et ceux qui ont voté pour Benoît" Hamon. Elle a promis de s'ouvrir aux autres équipes et de les intégrer à la direction du parti.


11 : 55 - Derniers résultats
D'après les nouveaux chiffres communiqués vendredi par le parti, Ségolène Royal a obtenu jeudi 42,51% des voix au premier tour de l'élection du premier secrétaire du PS, devant Martine Aubry à 34,70% et Benoît Hamon à 22,79%. Ces résultats tiennent compte du vote de 230 442 électeurs sur 232 912 inscrits, moins ceux de la fédération de la Guadeloupe.




10 : 20 - Hamon craint un scrutin "serré"
"Arithmétiquement", la maire de Lille devrait l'emporter mais le scrutin "s'annonce serré", a déclaré Benoît Hamon sur LCI, évoquant "une très grande lassitude des militants".



07 : 00 - Le courant Aubry conteste les résultats officiels
Christophe Borgel, mandataire national de la motion Aubry, a formellement contesté les nouveaux chiffres de la direction attribuant 43,10% des voix à Ségolène Royal, et 34,50% à Martine Aubry Des chiffres "différents de ceux donnés lors de l'annonce officielle des résultats une heure plus tôt". "Il s'agit soit d'une erreur, soit d'une manipulation qui vise à essayer de montrer que le résultat de Ségolène Royal est plus haut qu'annoncé initialement et qu'elle a déjà gagné, avant même le second tour". Les premiers résultats ne tenaient pas compte des votes en Nouvelle-Calédonie, à Wallis et Futuna, en Polynésie, à Saint-Pierre-et-Miquelon, en Guyane et Martinique, soit 260 bulletins, en se basant sur la participation au vote du 6 novembre. "Même en admettant que toutes ces voix soient allées à Ségolène Royal, cela représente un écart de 0,1 point par rapport à son résultat annoncé officiellement par la direction", a argué M. Borgel.



03 : 35 - Manuel Valls y croit
Ce proche de Ségolène Royal estime le second tour "très, très gagnable". "Plus de 11 000 voix d'avance nous séparent de Mme Aubry. L'arithmétique n'est absolument pas la dynamique dans une campagne électorale, quelle qu'elle soit", a-t-il déclaré. Le député compte notamment sur une plus grande mobilisation des "militants qui ne sont pas venus voter lors de ce premier tour".



02 : 30 - Aubry promet de "changer" le parti
"Heureuse"
du ralliement de Benoît Hamon, la maire de Lille a promis de "changer profondément le parti socialiste, de le renouveler dans sa composition, dans ses comportements, dans son attitude vis-à-vis de la société et de porter les valeurs de gauche", si elle est élue vendredi.



02 : 00 - Hamon appelle à voter "massivement" pour Aubry au deuxième tour
Arrivé troisième lors du premier tour de l'élection du premier secrétaire du PS, Benoît Hamon a appelé dans la nuit de jeudi les militants socialistes ayant voté pour lui à apporter "massivement" leur voix à Martine Aubry. "Mon choix est dicté par ce que je crois être l'intérêt de la gauche" en pensant à "celles et ceux qui attendent de la gauche une alternative à la droite", a déclaré l'eurodéputé. Il a recueilli 22,8% des voix en métropole soit 30 880 suffrages, derrière Ségolène Royal (43,1%) et Martine Aubry (34,5%).


Publié dans Parti Socialiste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article