Respect du vote militant et rassemblement

Publié le par Cohérence et Espoir 94

Les résultats sont désormais connus, les suffrages se sont répartis sur les quatre motions principales, et ont placé celle de Gérard Collomb et Ségolène Royal en tête. La démocratie militante s’est exprimée et c’est la force de notre parti. Elle crée aussi des situations qui ne sont pas toujours simples à régler, surtout quand aucune motion n’est majoritaire à elle seule. Nous pouvions redouter cette fragmentation dès le dépôt des textes au mois de septembre.


Il nous appartient désormais d’entendre les différents messages des adhérents du parti socialiste et de les traduire pour faire de notre congrès une réussite pour les Français.


Comme Premier secrétaire je me suis toujours tenu à deux principes essentiels : le respect du vote et l’exigence du rassemblement. Ils sont plus que jamais nécessaires à la veille du congrès de Reims pour trouver une issue, la plus mobilisatrice possible, pour le PS.


- Respect du vote : c’est prendre en compte les résultats tels qu’ils sont, et donner à la motion qui est arrivée en tête, la responsabilité de proposer une orientation majoritaire, une stratégie cohérente d’alliance et un nom de Premier secrétaire. Mais toutes les autres motions ont aussi à prendre leur part dans cette recherche.


-    Exigence du rassemblement, car les Français ont besoin d’un PS uni et fort avec une direction renouvelée et capable de porter une opposition crédible et utile à même de préparer l’alternative.


C’est le travail qu’il faudra mener au cours des prochains jours et une majorité doit être trouvée au sein du Parti socialiste, si c’est possible, avant même l’ouverture de notre congrès le 14 novembre prochain.

Publié dans Parti Socialiste

Commenter cet article