Congrès Fédéral du 7 novembre 2008

Publié le par Cohérence et Espoir 94

Le vendredi 7 Novembre 2008 a eu lieu à l'Hôtel de Ville de Fresnes le congrès fédéral du Parti Socialiste.

Le premier point à l'ordre du jour était le recollement des votes sur les motions du 6 Novembre 2008. La commission du recollement sous la présidence de Serge Lagauche a examiné les votes de toutes les sections, puis a adopté son rapport à l'unanimité. Restent 5 ou 6 votes litigieux et une section n'a pas fait encore parvenir son vote. Tous ces problèmes doivent être réglés avant mercredi prochain. Le congrès a adopté le rapport à l'unanimité moins une abstention. Les délégués des 43 sections locales du parti socialiste dans le Val de Marne ont donc entériné les résultats des votes pour les motions proposées au congrès national de Reims, du 14 au 16 novembre 2008, ainsi que l’approbation des rapports d’activité nationaux et fédéraux.


Les réunion de motions ont eu lieu pour discuter de leur stratégie et certainement aussi de leurs candidatures aux organes de la Fédération.
Chacun a convenu qu'Il revenait à la motion arrivée en tête au niveau national comme au niveau fédéral de faire des propositions pour trouver un accord politique majoritaire.


Michèle Sabban est intervenue pour sa dernière fois en tant que Première Secrétaire Fédérale et a dressé un bilan de ses onze années. Soulignant que son mandat a mêlé    « bonheur, joie et peine » elle considéré « avec gravité » les résultats du vote dans le Val de Marne. Michèle Sabban, qui va prendre la présidence de l’Assemblée des régions d’Europe, a regretté la participation faible (57% des 3200 adhérents) au vote. Tous les orateurs des motions lui rendu ensuite unanimement hommage pour son travail.


Enfin, les représentants de chaque motion ont terminé la réunion en commençant par la motion F, représentée par Alain Marot.


La motion E représentée par Benoît Onambélé, a indiqué sa volonté de rassembler à gauche en précisant qu'il fallait ouvrir largement le Parti et travailler sur la rénovation du parti. Il a présenter la candidature de Denis Weisser,


La motion D, représentée par Laurent Cathala, a fait part de sa volonté de trouver un accord avec la motion A arrivée en tête. Les conditions politiques pour ce faire est d'ancrer le parti à gauche et de refuser tout accord avec le MoDem. Si cet accord n'était pas trouvé, la motion D présenterait la candidature d'Akli Mellouli.


La motion C représentée par Sophie Taillé-Polian a indiqué que la motion C était prête à entrer dans une majorité fédérale et à y travailler activement. Les conditions étant de refuser toute alliance avec la droite et de mener une politique de gauche.


La  motion B representée par ... s'est félicité d'avoir pu visiter plusieurs sections et de l'accueil amical qu'il a reçu.


Enfin, Luc Carvounas, représentant la motion A, a annoncé sa candidature au premier secrétariat fédéral, qu'il a placé à la fois dans la fidélité aux principes et valeurs de notre parti et la nécessité d'un changement des pratiques du parti. Il a fortement insisté sur la formation et la communication fédérales . Il a indiqué combien les nouveaux adhérents étaient une richesse pour le parti. qu'il fallait considérer comme  des adhérents à part entière.

Publié dans Parti Socialiste

Commenter cet article