Berlin recapitalise la deuxième banque privée du pays

Publié le par Cohérence et Espoir 94


Commerzbank a appelé à la rescousse l'Etat allemand, qui va la recapitaliser à hauteur de 8,2 milliards d'euros


La deuxième banque privée allemande Commerzbank a demandé ce matin l'aide de l'Etat allemand, qui va la recapitaliser à hauteur de 8,2 milliards d'euros et pourra garantir pour 15 milliards d'euros de nouvelles dettes.


Commerzbank devient ainsi la première grande banque privée du pays à se faire recapitaliser par l'Etat. Parmi les instituts cotés, la banque immobilière Hypo Real Estate avait été la seule à s'adresser à Berlin, pour demander une garantie de ses crédits la semaine dernière.


Mais malgré les appels répétés du gouvernement, aucune grande banque privée ne s'était décidée à utiliser à plein le plan de sauvetage mis en place mi-octobre.


Celui-ci, doté de 480 milliards d'euros, prévoit la garantie par l'Etat des prêts contractés de banque à banque, ainsi que la possibilité d'une recapitalisation.


Commerzbank, qui a perdu un tiers de sa valeur en Bourse en un mois et qui est en passe de racheter la filiale bancaire d'Allianz Dresdner Bank, veut utiliser les deux volets du plan.


Le patron de sa grande rivale Deutsche Bank, Josef Ackermann, avait quant à lui répété dimanche soir à la télévision que sa banque était suffisamment «forte» pour se passer de l'aide de l'Etat.


La banque de Francfort (ouest) va bénéficier d'une injection de capital de 8,2 milliards d'euros de l'Etat allemand sous forme d'un «investissement dormant», c'est-à-dire que Berlin ne devient pas un actionnaire actif de la banque.


Cette somme viendra directement renforcer les fonds propres de Commerzbank, et ne conduira pas à une dilution de la participation des autres actionnaires, a précisé l'établissement.


La banque s'est en outre assuré la possibilité de faire garantir par l'Etat les crédits contractés auprès d'autres instituts à hauteur de 15 milliards d'euros, pour une durée de trois ans.


En contrepartie, Commerzbank ne va pas distribuer de dividendes pour 2009 et 2010, ses dirigeants vont voir leur rémunération plafonnée et la banque ne versera pas de boni pour 2008 et 2009.


Commerzbank a également publié aujourd'hui de manière anticipée ses résultats pour le troisième trimestre: ses comptes ont viré dans le rouge entre juillet et septembre, avec une perte nette de 285 millions d'euros et une perte d'exploitation de 475 millions d'euros.


La crise financière a pesé sur ses opérations de marché à hauteur de 1,1 milliard d'euros.


Source AFP

Commenter cet article