Bertrand Delanoë condamne les dénonciations

Publié le par Cohérence et Espoir 94

Delanoë condamne la "dénonciation" d'une mère sans-papiers

Par LEXPRESS.fr, mis à jour le 29/10/2008 18:58 - publié le 29/10/20

 

AFP/JOEL SAGET


Une femme sans-papiers d'origine équatorienne a été "dénoncée" à la préfecture, à la suite de l'inscription de son fils à l'école à la mairie du Ve arrondissement de Paris. Le maire de Paris Bertrand Delanoë a exprimé son opposition à de tels actes.


Une femme sans papier d'origine équatorienne a été dénoncée à la suite de l'inscription de son fils à l'école auprès de la mairie du Ve arrondissement de Paris. C'est ce qu'a révélé Réseau éducation sans frontières (RESF) dans un article paru ce mercredi dans le quotidien Le Parisien.


"Dénonciation"


La femme s'était rendue en juillet à la mairie du Ve pour inscrire son fils à l'école à la suite de son déménagement en mai, selon RESF.


Un agent de la mairie lui demande si elle possède un titre de séjour, question à laquelle la mère de l'enfant répond par la négative. Un mois plus tard, elle est convoquée au commissariat du Ve. Puis fin octobre, elle reçoit une lettre portant la mention "suite à l'inscription de votre enfant à l'école et votre situation alors irrégulière en France", expliquait RESF


RESF accuse la mairie du Ve de "dénonciation". Son maire, Jean Tiberi, a assuré que la fonctionnaire s'était contentée de demander à la mère un papier d'identité. "Elle n'avait qu'un passeport sans visa, ce qui impliquait automatiquement qu'elle était en situation irrégulière", a-t-il dit, estimant que l'employée municipale avait "appliqué la loi de bonne foi".


"Indignation"


Cette convocation "après qu'elle a inscrit son fils à l'école suscite une indignation que je partage", a déclaré le maire de Paris, Bertrand Delanoë.


Bertrand Delanöe souhaite rappeller que "l'inscription des enfants n'est pas subordonnée à la régularité de la situation des parents". Ainsi, "la régularité du séjour qui ne rentre pas dans la procédure d'inscription à l'école", prévient-il.


"Une enquête administrative sera d'ailleurs diligentée afin d'établir précisément les responsabilités de chacun dans la conduite de ce dossier", annonce le maire de Paris.


RESF appelle à une manifestation jeudi matin, date de la convocation, au commissariat d'arrondissement.

Publié dans Droits de l'Homme

Commenter cet article