François Hollande s'oppose à tout report du congrès

Publié le par Cohérence et Espoir 94


Le Premier secrétaire du Parti socialiste François Hollande s'est déclaré lundi opposé à un report du congrès du PS, en raison de la crise financière, tout comme à un débat télévisé entre les porteurs des six motions.


"Je n'en vois pas la raison. Le congrès doit être conçu comme une réponse, y compris à la crise", a répondu M. Hollande interrogé sur France Inter sur la possibilité d'un report du congrès prévu du 14 au 16 novembre à Reims.


Dans un entretien publié dimanche dans "Le Parisien", Malek Boutih, secrétaire national du PS chargé des questions de société et signataire de la motion de Ségolène Royal, préconisait de "le repousser jusqu'à ce que la situation soit plus claire".


"Depuis des mois, nous (les socialistes, NDLR) disions que l'effacement de l'Etat, la déréglementation, la dérégulation, le libéralisme, allaient produire une crise. Elle est là. Alors, au moment où elle est là, faut-il encore apporter les réponses", a souligné François Hollande.


"Il ne peut pas y avoir de report, il doit y avoir une exigence supplémentaire de contenu", a-t-il estimé, en attendant des socialistes qu'ils soient "à la hauteur de l'événement".


Lors de ce congrès, les membres du PS feront certes "un choix de personne", "un choix d'orientation", mais, selon le premier secrétaire, "il faut que, collectivement, les socialistes disent à la fin de leur congrès: 'voilà ce que nous ferions dans le contexte d'aujourd'hui'".


François Hollande n'a pas jugé non plus nécessaire un débat télévisé entre les différents chefs de file des motions. "On n'est pas dans ce cas de figure. Ce n'est pas une primaire pour la désignation d'un candidat", a-t-il jugé, soulignant qu'il y avait déjà "toutes les semaines" des "débats dans chacun des départements, avec des chefs de file".

AP

Publié dans Parti Socialiste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article