Nouveau Bretton Woods nécessaire

Publié le par Cohérence et Espoir 94

"Seul un Bretton Woods pourra calmer les marchés"


Pour mettre fin à la crise, le président du Cercle des économistes, Jean-Hervé Lorenzi, appelle à la convocation rapide d'un Bretton Woods financier, à l'image des accords économiques qui avaient été pris après la seconde guerre mondiale.


La crise financière a-t-elle atteint son paroxysme ?

Je pense que non. On peut imaginer encore deux ou trois jours de grands désordres. Les difficultés actuelles sont essentiellement dues à la perte de confiance des acteurs du marché. Il est frappant de voir l'extrême volatilité des marchés. Personne ne sait où il va. Le plan Paulson, la baisse du taux directeur par la BCE, les reprises d'établissements bancaires... chacune de ces décisions a son bien-fondé. Mais c'est presque plus difficile à comprendre qu'auparavant. On voit les éléments d'un puzzle se mettre en place mais il n'a pas encore trouvé sa cohérence.


Que manque-t-il pour terminer ce puzzle ?

Seule la convocation rapide d'un Bretton Woods financier, une conférence mondiale, permettra aux marchés de se calmer. Il faut réussir à mettre tout le monde autour d'une table pour prendre des décisions cohérentes. Rien que l'annoncer aiderait à sortir de ces difficultés. Il y a beaucoup de psychologie dans cette affaire. L'idée de Nicolas Sarkozy d'organiser un G8 va dans ce sens.


Le règlement de l'aspect financier suffira-t-il ?

La crise a déjà des effets non négligeables sur l'économie réelle, mais là aussi il n'y a pas de fatalité. Il faut d'abord sortir de la crise financière le plus vite possible et ensuite, il faudra certainement soutenir la croissance. Cela suppose d'utiliser tous les leviers financiers. Le mode de financement ne sera pas nécessairement public. L'épargne privée est très importante, elle peut être une piste à explorer.

Propos recueillis par Karine Lambin

Publié dans Politique Générale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

David C. 26/10/2008 17:55

*** La conférence pour un nouveau Bretton Woods devra agir de toute urgence afin que :
• Le système financier actuel soit déclaré en faillite, mis en règlement judiciaire et remplacé par un nouveau.
• Un système de parités fixes soit accepté et immédiatement mis en place.
• Les produits financiers hyper-spéculatifs, tels que les « produits dérivés », soient mis hors la loi par des accords entre gouvernements.
• Une vaste réorganisation de la dette soit entreprise, certaines dettes devant être rééchelonnées ou annulées.
• De nouvelles lignes de crédit soient ouvertes grâce au crédit productif public, en s’inspirant de la politique d’Alexander Hamilton et du « Système d’économie politique américain », rendant ainsi possible le plein emploi qualifié grâce à des investissements dans un renouveau infrastructurel et technologique.
• Le « pont terrestre eurasiatique » soit réalisé, clef de voûte de la reconstruction économique mondiale et vision qui sera à l’origine non seulement d’un « miracle » économique mais aussi socle de la paix mondiale du vingt-et-unième siècle.
• Un nouveau « traité de Westphalie » soit signé pour garantir la disponibilité, l’exploration et le développement des matières premières en faveur de tous les pays du monde, au moins pour les cinquante ans à venir.

Source : http://www.solidariteetprogres.org/petitionNBW/ ***

David C. 10/10/2008 23:56

Est-ce que la marchandise correspond à l’étiquette ! C’est la première question qu’on doit se poser avec la nouvelle expression très à la mode : Le Nouveau Bretton Woods.

Pour connaître la différence entre le VRAI et le FAUX Nouveau Bretton Woods, je vous propose de lui les documents de l’homme qui le propose depuis plus de 10 ans, Jacques Cheminade.

Nous avons fait le bon diagnostic, en regardant la réalité en face l’hiver dernier. Maintenant, soutenez avec nous ces mesures : c’est le médecin qui fait le bon diagnostic qui rédige la meilleure ordonnance.

David C.
david.cabas.over-blog.fr