François Hollande et le G 4

Publié le par Cohérence et Espoir 94

François Hollande: "il fallait associer d'autres pays au mini-sommet sur la crise financière"

Franck Dubray.
François Hollande, Premier secrétaire du Parti socialiste. : Franck Dubray.

 

François Hollande regrette que le mini-sommet organisé samedi par Nicolas Sarkozy à l'Elysée n'ait réuni que quatre pays. "Mini-sommet, mini résultat" estime le Premier secrétaire du PS.

France, Allemagne, Italie, Grande-Bretagne ont évoqué samedi à l'Elysée la crise financière. Au lendemain de la rencontre voulue par le président français Nicolas Sarkozy, le Premier secrétaire du PS François Hollande a regretté que ce mini-sommet n'ait réuni que quatre pays. Le patron du PS déplore "le manque d'objectifs clairs, chiffrés", notamment sur les moyens d'accès au crédit.
"A mini-sommet, mini-résultat", a-t-il lancé, estimant que des pays qui "affrontent peut-être avec plus de dureté la crise, comme l'Espagne, auraient dû être associés à la réunion à l'Elysée." Alors que le Premier ministre, François Fillon, a appelé à plusieurs reprises l'opposition à "faire bloc derrière le gouvernement pour passer la crise, le PS pose ses conditions et réclame notamment l'annulation du paquet fiscal. "Si le gouvernement avait bien agi depuis un an et demi, ça se saurait", a lancé François Hollande. "Il y a eu des choix qui ont été tout à fait contre-productifs, le paquet fiscal c'était une erreur (...) Avoir laissé penser au pays qu'on ne serait pas touché par cette crise financière relevait de l' impréparation", a-t-il ajouté.



Publié dans Parti Socialiste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article