Aggression contre des élus joinvillais

Publié le par Cohérence et Espoir 94

Dimanche 7 septembre 2008, les associations d’anciens combattants, les rescapés de la Résistance et les élus célébraient à Joinville le souvenir de la Libération, le 25 août 1944. Mais un évènement est venu nous rappeler combien le danger du nazisme reste encore actuel.

Jeannine Chéry, maire adjointe à la petite enfance et vie associative et Olivier Dosne, maire de Joinville-le-Pont, ont retrouvé au petit matin leurs véhicules couverts de croix gammées. Des inscriptions sur sa voiture rappelaient au maire des violences contre ses animaux lors de la campagne municipale de mars dernier.

Jeannine Chéry et Olivier Dosne ont déposé plainte auprès des autorités policières. Au nom de tous les élus de gauche, Marie-France Astégiani, conseillère municipale et moi-même avons assuré les deux victimes de notre sympathie et de l’écœurement que cette agression provoquait chez tous les démocrates. Nous proposerons, lors du prochain conseil municipal, que l’ensemble des élus prennent position contre la diffusion des idéologies racistes et l’antisémites et contre la violence dans la vie publique.

Certaines personnes rapprochaient l’agression de la présence, la veille, des deux lors de la cérémonie en l’honneur de Baba Traoré. Nous aurons l’occasion de revenir dans un article prochain sur les menaces qui ont accompagné cette manifestation et sur la présence à Joinville d’extrémistes racistes.

Du site de
Benoît Willot

Publié dans Divers

Commenter cet article