Merci à Ouest-France!

Publié le par Cohérence et Espoir 94

Ouest-France, merci !

A huit jours du démarrage des débats sur les contributions dans les sections et les fédérations, le quotidien régional Ouest-France a commandé à l’IFOP un sondage sur l’état du Parti socialiste.

Bien évidemment, les sondés ont répondu ce que les sondeurs attendaient d’eux : depuis plusieurs semaines la petite musique du PS absent, de l’absence de leader, du manque de projet… nous est serinée à longueur de journée par une grande partie de la presse, la plupart des radios et les télévisions.

Ignorant nos communiqués, les interventions de nos leaders, orales et écrites, sur la politique nationale du gouvernement comme sur l’action internationale du président, les médias fabriquent à longueur de journée l’image d’un PS tétanisé par la perspective de son congrès, entièrement tourné sur lui-même, sur ses divisions internes, en un mot incapable de capitaliser son succès électoral du mois d’avril et de porter l’espoir que le peuple français a mis en lui.

Remercions Ouest-France de nous prouver que nous ne sommes pas encore tout à fait morts et qu’il fallait nous crucifier une nouvelle fois, un 17 août, au plein creux de l’été, pour que « l’opinion » ne perde pas le cap. Résumons : le PS n’a pas de projet, le PS n’a pas de leader, le PS ne répond pas aux préoccupations des français, le PS ne fait pas les bonnes alliances…

A qui profite le crime ?

A quelques semaines d’échéances majeures pour notre parti, il est certainement utile pour la droite de continuer son entreprise de démoralisation du militant socialiste et notamment dans les régions où ce quotidien sévit, la Basse-Normandie, les Pays de Loire, le Poitou-Charentes, la Bretagne notamment, régions où nous avons remporté tant de sièges. Il lui faut à l’avance dévaloriser ce qui va sortir de nos débats et de notre Congrès, marteler que notre parole n’a plus de valeur, que nous avons perdu la bataille idéologique, que seule la pensée libérale a droit de cité…

Ne nous laissons pas avoir à cette intoxication. Tous les militants peuvent en ce moment analyser l’ensemble des contributions soumises à débat dans les sections et les fédérations et en apprécier la richesse et la convergence.

Nos leaders ne sont pas les marionnettes exclusivement préoccupées de leurs egos que les médias veulent mettre en avant.

Tous les jours sur nos sites et sur nos blogs, nous prouvons que nous existons, que nous avons des valeurs, des positions, des propositions, un projet que notre Congrès développera et amplifiera. Disons le très fort : ce mandat ne se passera pas sans nous.

Rejoignez nous, rejoignez le Parti socialiste ! Merci Ouest-France pour cet excellent bulletin de santé !

Marc Scotto
Secrétaire de Choisy-le-Roi

Publié dans Parti Socialiste

Commenter cet article