Après la mort d'Alexandre Soljénitsyne

Publié le par Cohérence et Espoir 94

Alexandre Soljenitsyne est donc mort à 89 ans à Moscou. J'ai pensé immédiatement au livre que je relisais il y a peu d'un autre "dissident" moins célèbre: Armando Valladares sur le "goulag cubain".

Les deux furent victimes de détentions particulièrement longues et cruelles. Sortis par une action internationale forte où les socialistes eurent un rôle important (notamment François Mitterrand dans le cas Valladares), les deux se sont repliés sur une idéologie profondément rétrograde et religieuse. Pour Soljénitsyne, teinté de nationalisme et d'un racisme à peine caché concernant les juifs.

Mais peut-on reprocher à ces hommes confrontés à un système bureaucratique et autoritaire et qui ont souffert d'indicibles souffrances du fait de leurs opinions de ne pas avoir été des "Nelson Mandela"?

Combien de résistants ont, après leur martyr et celui de leurs frères d'armes face aux nazis et aux fascistes, glissé dans l'admiration du "petit Père des peuples" ce qui était bien compréhensible à l'époque.

Seuls, la démocratie, le pluralisme, le débat permanent permettent la révision de jugements catégoriques liés à l'histoire et à l'expérience de chaque être, de chaque communauté, de chaque pays et société.

Regardons les pays de l'est européens qui ont d'abord considéré le capitalisme "sauvage" comme leur libérateur, puis ont très vite compris ce que cela voulait dire pour leur situation personnelle et se retournent pour beaucoup vers la sociale-démocratie ou des socialistes qui ne sont pas à l'abri de critiques, mais qui  donnent à nous, socialistes européens, une responsabilité extraordinaire.

Souhaitons que les russes, biélorusses etc..., puissent enfin connaître un vrai pluralisme qui les poussera vers l'Europe démocratique et sociale-démocrate!


Vincent Charlot
@ vincent.charlot@noos.fr
Site: htpp://www.coherenceespoir94.over-blog.com

Publié dans Politique Générale

Commenter cet article