Elections au Cambodge

Publié le par Cohérence et Espoir 94

Dimanche dernier se sont déroulées les élections à l'Assemblée Nationale de ce pays. Le parti du Premier ministre Hun Sen les a largement gagnées.

 

Le "Monde" et "Libération" ont commenté la situation du pays en des termes très différents, mais également critiques.

 

Je suis particulièrement choqué, voire indigné des articles du "Monde"

qui me semblent marqués par un                       anticommunisme

sorti de la "naphtaline".

 

Peut-on reprocher à Hun Sen (né en 1952), comme le fait "Le Monde"?:

- d'avoir combattu le régime militaire du général Lon Nol, établi par l'invasion américaine en 1971 après avoir renversé Norodom Sihanouk.

- d'avoir rompu avec les Khmers rouges quand lui (cadre subalterne) s'est aperçu de la nature criminelle de ce régime et de s'être réfugié au Vietnam et d'avoir préparé la libération des Cambodgiens.

- d'avoir sauvé le peuple cambodgien de l'anéantissement en 1979 avec la seule puissance qui combattait ce véritable "génocide", alors que l'Occident ne disait rien et que la Chine en pleine "Révolution

culturelle) le soutenait.

- d'avoir négocié patiemment avec les royalistes de Sihanouk pour arriver à un accord de co-responsabilité en 1993,

- d'avoir établi un régime pluraliste dès cette date (4 élections nationales depuis cette date)

- d'avoir rétabli la paix civile dans tout le pays sans dictature, tout en permettant maintenant le jugement de bourreaux,

- d'avoir permis un décollage économique impressionnant.

- d'avoir été réélu dans des élections sous un contrôle strict international,

 

Ma réponse est totalement négative.

 

Par contre, les articles de "Libération" me paraissent, eux, plus "objectifs". Ils mettent l'accent sur les inquiétudes que nous pouvons

avoir:

 

- La victoire du parti de Hun Sen qui sera très importante et atteint une large majorité ne va-t-elle pas transformer le régime pluraliste en un régime de parti dominant?

 

- Hun Sen va-t-il  s'attaquer au problème de la corruption qui atteint bien sûr, son parti?

 

- Le libéralisme débridé ne va-t-il pas créer des inégalités énormes dans ce petit pays très pauvre?

 

Vincent Charlot

Commenter cet article