Le PS critique la réforme de la carte militaire, l'UMP l'encense

Publié le par Cohérence et Espoir 94

[ 24/07/08  - 13H09 ]
Chez les socialistes Jean-Marc Ayrault condamne la "brutalité" avec laquelle a été décidée la réforme, Julien Dray s'inquiète pour l'indépendance militaire française. L'UMP se félicite des" choix efficaces et justes" du plan.    
Le Parti socialiste a immédiatement dénoncé la réforme de la carte militaire. L'UMP, au contraire, s'en félicite, certaines voix s'élevant cependant au sein du parti, réclamant des mesures d'acccompagnement pour les régions qui verraient partir leurs régiment. Le plan présenté par François Fillon ce jeudi prévoit la suppression de 20 régiments et bataillons dans l'armée de terre, de 11 bases aériennes et d'une base aéronavale. Les effectifs de la Défense seront réduits de 54.000 hommes.
Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale a accusé le gouvernement d'avoir "choisi le coeur de l'été pour mettre le personnel civil et militaire, les familles et les élus des territoires concernés devant le fait accompli". Le député regrette la brutalité de l'adoption d'une réforme "d'essence idéologique". Selon lui, celle-ci est l'oeuvre "d'un Nicolas Sarkozy resté un ministre de l'économie convaincu la défense n'est qu'un gisement de marges budgétaires".
De son côté, le porte-parole du PS Julien Dray, estime que "la nouvelle carte des régiments pose la question de notre indépendance militaire, qui sort visiblement affaiblie de cette restructuration draconienne". Pour le député de l'Essonne, "le président de la République acte une fuite en avant vers une intégration totale dans l'OTAN, qui nous fera perdre les bénéfices stratégiques acquis durant les 50 dernières années".
Le premier secrétaire du PS, François Hollande, a davantage réagi en tant que président du Conseil général de la Corrèze, se félicitant que la Corrèze ait été "épargnée" par la réforme. Il a indiqué être "intervenu, dès l'annonce des menaces, auprès du ministre de la Défense", faisant valoir notamment que "le détachement du matériel de l'armée de terre à Tulle était à bien des égards irremplaçable compte tenu des savoir-faire de ses personnels".
L'UMP salue dans la réforme militaire un "choix efficace et juste" dont "la crédibilité exige" la présentation "rapide" d'une loi de programmation militaire "dès cet automne", a déclaré jeudi son secrétaire national chargé de la Défense, Hervé Mariton. Les mesures de restructuration militaire sont "cohérentes avec la stratégie" définie dans le Livre Blanc et "la sécurité nationale" et "sont nécessaires pour une gestion optimum des moyens mobilisables", a-t-il estimé. Il a ajouté que "
L'UMP attend dès cet automne la présentation du projet de loi de programmation militaire qui donnera tout son sens à la réforme de la carte militaire."
A l'UMP, le président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense du Sénat, Josselin de Rohan a souligné jeudi la nécessité "de veiller scrupuleusement à un accompagnement adapté et soutenu" de l'application de la nouvelle carte militaire. Il s'inquiète de l'"impact très fort sur certaines collectivités territoriales" avec "la baisse d'activités sociales et économiques et la perte de ressources fiscales". "Les 320 millions d'euros annoncés en soutien aux collectivités concernées devront être effectivement engagés", (source AFP)

Publié dans Institutions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article